Olympus OM-G

Un article pour vous présenter quelques photos de mon premier film développé avec l’ancien appareil photo de mon papy. Ca faisait un petit temps que je l’avais (plus par pur goût de déco), avec un film dedans, ce fût donc une jolie surprise de découvrir ce qu’il y avait dessus!
LunaWarocquéHadrienLunaSeneffeGalerieSeneffe

L’appareil est un Olympus OM-G, je maintenant je trimballe un peu partout…

Pour la petite histoire, il a du vécu, il a été acheté aux USA par mon papa lors de ses études, qui l’a envoyé à mon papy… Qui a dû payer pas mal de frais de douanes! D’où la petite étiquette dorée « Passed » de la douane, que je garde pour l’anecdote. Il a aussi quelques souvenir de ma fidèle crème solaire qui avait un jour explosé dans mon sac à dos… gros, gros stress! Bref, l’appareil a du vécu, autant avant que pendant mon utilisation!

Olympus OM-G

Poppy field

Cet article un peu différent pour vous montrer ma dernière expédition photo: le champs de coquelicots. Je le voyais tous les matins en allant travailler, mais en revenant… vu l’heure avancée, les coquelicots étaient fermés, le tapis de fleurs rouge disparaissait comme par magie… 

Alors, un samedi matin, armée de courage et de mes appareils photos, je suis allée affronter les chemins clairement naturels et non déblayés accompagnée de mon rhume des foins, à la recherche du bon angle de vue.

Mon corps ne me remercie pas (encore une semaine après, les piqûres du chemin et les effets des allergies me rappellent combien la nature m’aime), mais mes yeux en redemandent… c’était magnifique!

Champs de coquelicotsCoquelicotsChamps de marguerites

La bonne mine


La bonne mine

Je vous présente la nouvelle étiquette de bière que j’ai réalisée. Il s’agit d’un projet pour les étudiants ingénieurs civils des mines et géologues des promotions 2017 et 2018 de l’Ulg.

Leur idée était de faire un brassin pour pouvoir payer leur voyage de fin d’études. Etant futurs géologues, le prénom s’est un peu imposé… Il n’y avait plus qu’à faire le graphisme autour!


La bonne mine
La bonne mineLa bonne mine

Et comme j’avais bien aimé deux autre propositions je vous les mets aussi!

Extraterrestre La famille

La bonne mine 2 La bonne mine 2

2017, vol. 2

Et voici le retour des cartes de voeux!

Les miennes étant envoyées et majoritairement arrivées à destination, il est grand temps de vous montrer mes cartes personnelles!

Carte 2017

Plus personnelle que celle-ci, c’était très difficile! Mon animal préféré est le renard, ma couleur préférée (pour le moment, pourquoi se fixer à une seule pour toujours?), c’est le vert, et j’adore tout ce qui touche au divertissement pour les enfants (je ne vous raconte même pas le nombre de jeux que j’ai à mon appartement…). D’où les kaléidoscopes, qui sont toujours aussi magiques, quel que soit l’âge de celui qui prend le temps pour les admirer!

J’ai encore un modèle de cartes à montrer, mais là, j’attends qu’elles soient arrivées aux destinataires!

2017, vol. 1

Comme chaque année, je prévois des cartes de Noël/Nouvel An pour envoyer à la famille et les amis. Cette fois, je voulais faire plusieurs modèles, et me faire un stock pour les années d’après (quand on ne marque pas l’année, c’est utilisable tout le temps, malin!).

Mon projet est d’en faire 4 différentes, j’en ai déjà deux imprimées.

La première est une carte postale, toute douce grâce au vernis appliqué dessus!

Carte postale 2017

verso carte postale

(oui, bon, il y a 2017 dessus, c’était l’exception qui confirme la règle)

Et l’autre en format US (vous savez, le même format que les enveloppes de vos chères factures?):

Carte de voeux 2017

Carte de voeux 2017

Comme l’imprimeur s’est un peu trompé dans les quantités (400 en plus, ça compte?), j’en revends quelques unes, 1,20€ la carte postale et 1€ les cartes bleues, contactez-moi si vous êtes intéressé!

Blitzkrieg Hop

Dans la logique de la soirée rock’n’roll, j’ai eu la chance de pouvoir réaliser les étiquettes d’une bière spécialement brassée pour l’occasion, la Blitzkrieg Hop! (Référence à peine subtile au Ramones…)blitzkriegvinyl

Vu mon amour pour la (bonne) bière, c’était un plaisir d’y travailler, atelier collage au lait inclus!

insta

 

 

Le retour de la séri

Le retour de la sériCa fait des mois, si pas des années, que je mourrais d’envie de me relancer dans la sérigraphie, mais « faute de temps », « faute de place », « faute de parce que », je n’en avais plus fait depuis ma… deuxième année à Saint-Luc!

Cette année, je fête mes 25 ans, l’occasion d’une grande fête, également l’occasion d’une belle invitation! Alors voici un projet personnel, réalisé avec l’aide de mon petit frère pour les tirages en sérigraphie (encore une occasion: celle de faire découvrir une merveilleuse technique).

Le thème étant le rock’n’roll, j’ai voulu donner à chacun une invitation/objet, emblème de la musique à ses débuts: le vinyle. La technique renforce en plus le côté rock’n’roll, quand je pense à tout cet univers DIY, avec les fanzines notamment.

Alors, pour ça on ne se moque pas, j’autorise les applaudissements de l’idée originale: la base de l’invitation… ce sont des fonds de tarte. Oui. Parfaits pour les dimensions, excellents pour la texture, et idéaux pour la solidité!

L’idée était de lancer l’invitation par un gif animé (vive la technologie!) 

(Si l’image ne s’affiche pas, le lien est dispo ici)

Et ensuite de donner à chacun son invitation, où il (ou elle) découvre le verso du vinyle (ou devrais-je dire, la face B?) avec l’heure, la date et les infos pratiques.

Je vous mets ici la Face B, par contre, comme la fête n’est pas encore passée (impatiente que je suis!), je vous floute quelques détails, une fois l’invitation « périmée » vous pourrez la voir dans son intégralité!

Rock'n'roll invitation